Sans titre, 2013
Sans titre, 2013
huile sur toile
195 x 130 cm
Pièce unique
Sans titre, 2013
Sans titre, 2013
Huile sur toile
260 x 195 cm
Pièce unique
Signé et daté
les cauchemars de Dantsig Baldaev, avril 2014
les cauchemars de Dantsig Baldaev, avril 2014
huile sur toile
162 x 260 cm
Pièce unique
Signé et daté
Chero mit Grala, février 2015
Chero mit Grala, février 2015
huile sur toile
120 x 120 cm
Pièce unique
Signé et daté
Palimpseste aux deux visages étoilés, Novembre 2016
Palimpseste aux deux visages étoilés, Novembre 2016
huile sur bois et bois découpé
40 x 40 cm
Pièce unique
Signé et daté
Visage au poing, Septembre 2016
Visage au poing, Septembre 2016
huile sur toile
120 x 120 cm
Pièce unique
Signé et daté
Tat mulo , Janvier 2016
Tat mulo , Janvier 2016
huile sur toile
195,5 x 115 cm
Pièce unique
Signé et daté
Sans titre (tête blanche), Mai 2016
Sans titre (tête blanche), Mai 2016
huile sur toile
146 x 97 cm
Pièce unique
Signé et daté
Peinture Kacht, Septembre 2016
Peinture Kacht, Septembre 2016
huile sur toile
146 x 97 cm
Pièce unique
Signé et daté
Apocalypse, 2011
Apocalypse, 2011
Huile sur toile sur toile et fragments de toiles cousues
150 x 300 cm
Pièce unique
Crâne de Torcello, 2012
Crâne de Torcello, 2012
Encre et tarlatane sur papier
76 x 56 cm
Pièce unique
Signé et daté

Pierre Yves
BOHM

Né en 1951 à Roncq (Nord), il vit et travaille à Roubaix.

Ce n'est pas un grand voyageur... Né en 1951 à Roncq, il a passé son enfance au Flocon. « Le plus loin où j'étais allé est Douai, c'est dire... » Une enfance un peu compliquée où il a souvent besoin d'une solitude qui lui offre silence et isolement, Pierre-Yves est un homme qui perçoit les autres, ressent ce qui l'entoure.

Enfant, il aime reproduire des Poulbots. Ses copains voulaient devenir ingénieur, lui avait l'esprit ailleurs. « Je voyais passer des groupes d'étudiants des Beaux arts. Ils avaient l'air vivants. Ça m'attirait. ». En seconde, il en passe le concours d'entrée. Il est reçu avant dernier. « J'ai eu l'impression d'entrer dans une espèce de respiration. J'y ai trouvé une famille. Les profs n'avaient rien à voir avec ceux du lycée ». À la fin de cette première année, il décroche plein de premiers prix ! « Il s'était passé quelque chose d'intense. (...) ça m'a donné un appétit sans fin qui ne m'a plus jamais quitté. ». Il avait fallu convaincre des parents qui imaginaient le milieu artistique comme dépravé et de perdition. « Il peut devenir prof », avait rassuré un enseignant.

Un an après son entrée aux Beaux arts, arrive 68 ! « C'était tout une effervescence pour un jeune de 16 ans. ». Il découvre le free jazz, Franck Zappa. « C'était une époque formidable, on a eu de la chance. Tout était possible. On pensait que le monde allait changer. Il y avait une espèce de croyance dans une autre philosophie. ça reste le côté positif chez moi pour me battre et ne pas subir. ». Le style Bohm commence à s'affiner. C'est l'époque des accumulations, des récupérations, « un travail adapté à mes moyens ». Très vite son prof, M. Faucomprez, lui explique qu'il doit absolument exposer à Paris. Il est sélectionné pour le salon des réalités nouvelles à Paris, il n'a que 21 ans. « Il y avait beaucoup de pièces d'accumulation dont certaines me prenaient un an de travail. ». Il lui a fallu du temps pour se lier avec le monde des collectionneurs. Pierre-Yves ne veut pas alors qu'on lui parle d'art brut. Il a des fidèles. « Avec eux j'ai un dialogue, ils sont souvent devenus des amis. ». La célébrité ? « On disait si tu fais de la bonne peinture, tu vas être célèbre. Ce n'est pas si simple. Ce sont des histoires de personnes, des gens avec qui il se passe une vraie rencontre. (...) J'étais toujours mal à l'aise de vendre mon travail. À la fois ça n'a pas de prix et après je trouvais toujours ça trop cher. ». Toutes ces rencontres l'ont « aidé à devenir humaniste, à être plus dans l'action.».

Comme beaucoup, il est un être fragile qui se confie assez peu finalement. Il a besoin d'accrocher le regard de son interlocuteur pour y sentir la confiance. Il se revendique des origines modestes éloignées d'un « monde de pensée intello élitisme ». Il veut pouvoir « parler au coeur, à l'âme » de ceux qui regardent ses oeuvres. « Dès que tu parles de la vie ça doit toucher les gens. »

Pierre-Yves Bohm est un peintre, visionnaire capable de faire jaillir la peinture par l'arrière de la toile. Il aime aussi coudre des fils, lier ses aplats de couleur comme un chirurgien qui répare des corps ou encore un légiste qui reconstitue des êtres après les avoir disséqués. Lent à l'oeuvre ? « Je prends le temps. J'aime l'idée qu'on peut encore passer du temps. Ce n'est pas ringard de ne pas courir ».

Il a touché à la vidéo mais, depuis quelques années, s'est recentré sur la peinture.


Christian Vincent




connaissance des arts

  • Pierre Yves BOHM

Pierre Yves Bohm, du sang et des larmes

16.01.2017
Télécharger le pdf

La Gazette de l'Hôtel Drouot

  • Pierre Yves BOHM

Pierre Yves Bohm - Troubles of my time

15.02.2013
Télécharger le pdf

La voix du Nord

  • Pierre Yves BOHM

À Paris, le peintre Pierre Yves Bohm passe de nouvelles frontières

05.02.2013
Télécharger le pdf